Actualité des marchés agricoles


Ammonitrate Les prix vont rester fermes jusqu'à la fin de l'année 2010

Les prix vont rester fermes jusqu'à la fin de l'année 2010
Jeudi 4 novembre dernier, Terre-net Média a organisé une heure de tchat sur les engrais. Hélène Morin, responsable du département énergie climat au sein de la société Agritel, et plus spécifiquement en charge des analyses sur les marchés des engrais, présente les perspectives d'évolution du marché de l'ammoni...

Régulation des marchés et stabilisation des revenus Choisir entre aides directes découplées et retrait des marchés

Choisir entre aides directes découplées et retrait des marchés
Alors que les gouvernements et de nombreux acteurs des marchés redécouvrent l’intérêt de la régulation, les outils disponibles pour y parvenir font chacun l’objet d’études approfondies, pour en apprécier la pertinence. Lors du colloque « L’agriculture face à l’incertitude des marchés », organisé par la Saf ...

Engrais Le marché est clairement sur une tendance haussière

Le marché est clairement sur une tendance haussière
A 13h, jeudi 4 novembre, le Tchat spécial Engrais commençait. Hélène Morin, responsable du département énergie climat au sein de la société Agritel, et plus spécifiquement en charge des analyses sur les marchés des engrais, dresse au 5 novembre 2010 le paysage de ce secteur.

Blé, orge et intervention L’Union européenne déstocke

L’Union européenne déstocke
Bruxelles juge la conjoncture favorable pour écouler une partie des stocks d’orge et de blé, constitués l’an passé pour désengorger des marchés déprimés. Cette année, à plus de 180 euros la tonne, il n'y a pas de réelle inquiétude à avoir. Selon Agritel, la situation en Mer Noire et l'absence de l'Ukraine o...

Marchés agricoles Les outils de régulation réservent des surprises

Les outils de régulation réservent des surprises
Le stockage de produits agricoles lisse à court terme, mais pas sur une longue période, les revenus des agriculteurs en retirant du marché des produits en période excédentaire. En revanche, dans une économie mondialisée, une libéralisation des montants des fermages serait très efficace.