Analyse et cours du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2018

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 206€/t -7€/t
Dunkerque Rendu 206€/t -7€/t
La Pallice Rendu 205€/t -7€/t
Creil Fob 199€/t -6€/t
Moselle Fob 203€/t -6€/t
Rouen Fob 213€/t -6€/t

Analyse quotidienne du 15/08/2018

Contenu réservé aux abonnés PRO

Opération Moisson

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 3 semaines

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 08/08/2018 :

Réduction de la récolte française

Les prix du blé ont engrangé de nouveaux gains, tandis qu'Agreste a décidé d'abaisser de 1 Mt son estimation de récolte nationale, à 35,1 Mt.

Les cours du blé européen ont débuté la séance sur un nouveau bond, mais ont finalement dû se contenter d’un gain de moins de 1 %. Les récentes performances de la tendance Euronext restent tout de même impressionnantes et s’appuient toujours sur les baisses de production en Europe et en mer Noire.

Dans son dernier rapport mensuel, Agreste a d’ailleurs décidé d’abaisser de 1 Mt son estimation de récolte nationale de blé, à 35,1 Mt. Ce chiffre représente une baisse de 1,5 Mt par rapport à l’an dernier. À noter également, la  production de blé dur française souffrirait d’une chute de  13,4 %, à 1,8 Mt. La situation serait particulièrement catastrophique dans les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur (-37,4 %), Languedoc-Roussillon (- 35,5 %), et Midi-Pyrénées (-18,9 %).

Sur Euronext, le blé à échéance septembre 2018 a engrangé pour terminer à 1,50 €/t à 216,25 €/t, tandis que le contrat à terme décembre 2018 s'est fortement amplifié de 1,75 €/t à 216,50 €/t. À Chicago, le rapproché a vigoureusement reculé de 6,25 c$/bu à 568,25 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Un rapport dévastateur

Le rapport USDA aura provoqué une chute des prix malgré le maintien des fondamentaux haussiers.

Les cours du blé ont subi de très larges pertes cette semaine. Le rapport USDA de vendredi dernier a en effet été décevant à bien des égards aux yeux des opérateurs : le stock mondial de fin de campagne et la récolte européenne ont été diminués de façon moins importante qu’anticipée, tandis que la production russe a finalement été relevée de 1 Mt.

Ces ajustements ne modifient cependant pas les fondamentaux de cette campagne ; à savoir un bilan extrêmement tendu. Mais après un rallye haussier de grande envergure et avec des fonds détenant de nombreuses positions, il n’en fallait pas davantage pour provoquer un mouvement de panique sur les marchés.

La forte correction d’Euronext et de Chicago a d’ailleurs poussé certains importateurs à saisir l’opportunité pour couvrir leurs besoins.  L’Arabie saoudite s’est en outre tournée vers la France, dont les ports connaissent actuellement une activité importante.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet