Publi-information

Pulvérisation 2014

Pulvérisation 2014

Hygrométrie, écarts de température, vitesse du vent, humidité du sol, pH de l’eau, etc. Quelques critères parmi tous ceux qui comptent pour réussir un traitement phytosanitaire. Regardons aussi plus loin : le bas volume pour gagner du temps, les précautions pour limiter les pollutions ponctuelles.

Pulvé et qualité de l'eau Ne pas baisser sa garde en fin de traitement

Ne pas baisser sa garde en fin de traitement
Maîtriser les procédures d’élimination des eaux résiduelles participe à éviter une grande part des contaminations par les produits phytosanitaires. Leur origine ? Des fuites au cours des différentes phases de travail autour du pulvérisateur, notamment, au moment de gérer son fond de cuve et de nettoyer le ton...

Pulvé et qualité de l'eau S'en soucier dès la préparation de la bouillie

S'en soucier dès la préparation de la bouillie
Les mauvaises manipulations avant et après la pulvérisation sont les grandes responsables de la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. Organiser son poste de travail, adopter la bonne mécanique dans l’enchaînement des étapes, participent à éviter quand même deux tiers des contaminations… Et si p...

Bas volume Différent de la modulation de dose

Différent de la modulation de dose
Globalement, les matières actives sont plus ou moins sensibles à la qualité de pulvérisation, mais pas forcément aux variations du volume d’eau. Dans certains cas, la concentration de la bouillie peut être source de bénéfices mais pas systématiquement.

Bas volume D'abord pour optimiser le temps de travail

D'abord pour optimiser le temps de travail
Pourtant pratiqué depuis plus de dix ans, le bas volume occasionne encore trop de discours divergents. De plus en plus d’agriculteurs s’y intéressent, mais pas toujours avec la meilleure approche. Aux dires des spécialistes, cette technique favorise d’abord une meilleure gestion du temps de travail.

Qualité de la pulvérisation Quizz

Quizz
C’est clair comme un fond de cuve ? Nous avons tout dit, ou presque, sur les conditions de réussite d'un traitement phyto. Testez ce que vous en avez retenu en répondant à ces quelques questions.

Qualité de la pulvérisation Les bases, pas seulement pour les buses !

Les bases, pas seulement pour les buses !
La liste des paramètres ayant une influence sur la réussite d’un traitement phytosanitaire pourrait en effrayer plus d’un tant elle est longue. Et les 10 % seulement de matière active atteignant correctement la cible en conditions extrêmes ne rassurent pas. Considérées une par une, certaines règles paraissent...
Pulvérisation 2014